Si vous avez consultés l’ensemble des pages et documents liés aux Micro-GN et que vous êtes intéressés par cette activité, vous vous demandez sans doute comment créer et gérer votre personnage sans problèmes.

 

Premiers pas

Pour votre premier Micro-GN, il ne vous est pas demandé de nous présenter un personnage aboutis et complet. Ceci-dit vous pouvez toujours y réfléchir et nous communiquer un maximum d’informations sur votre personnage en remplissant la partie « Pré création de personnage » au sein du formulaire d’inscription à votre premier Micro-GN. En revanche, il est obligatoire d’avoir créé son personnage (avec un Background) avant de participer à son second Micro-GN.

 

Créer et gérer son personnage 

Pour créer votre personnage, il vous suffit de créer un compte dans l’Espace Membre de ce site. Une fois que nous aurons validés votre première participation à un Micro-GN, vous pourrez alors créer votre personnage simplement et rapidement puis le faire évoluer et profiter de l’ensemble des fonctionnalités de l’Espace Membre.

 

Evolution du personnage

Si vous avez bien lus les Règles, vous savez qu’à chaque participation à un Micro-GN, vous allez pouvoir gagner 1 Rang et 10 XP. Avec ces gains, vous allez pouvoir faire évoluer votre personnage directement dans l’Espace Membre.

Si jamais votre personnage vient à mourir, ce dernier finira ses jours dans la Crypte de l’Espace Membre et vous pourrez alors créer un nouveau personnage toujours selon les Règles du jeu.

          Voyez l’Univers qui vous est présenté comme un monde entièrement différent de celui dans lequel vous vivez aujourd’hui. Il a été créé pour que votre personnage y ait un passé, un présent et surtout, un avenir. C’est dans cet Univers et selon ses Règles que vous allez vivre vos Micro-GNs Somnium Bellator. Pour que votre personnage marque ce monde, apporte sa pierre à l’édifice, il faut qu’il y entre, qu’il en soit un habitant à part entière. C’est ce à quoi va servir ce processus de création de personnage : à vous donner un aperçu de ce que signifie habiter Kla’Henera. Voici quelques humbles conseils qui pourront vous guider dans ce processus. Si vous n’avez encore jamais joué en GN, nous  vous conseillons particulièrement de les parcourir.

 

 

Créer un personnage que l’on est capable d’incarner

Faire du GN, c’est un peu apprendre à se connaitre et à se changer. Si l’on est profondément timide, il est difficile de commencer son premier GN avec un personnage autoritaire. Inversement, incarner un assassin alors que l’on a tendance à ne pas tenir sa langue peut être fatal. Si vous débutez, réfléchissez à la façon dont vous vous comportez au quotidien, à la façon dont votre entourage vous perçoit : cela vous permettra de faire un personnage dont le caractère vous ressemble un peu. Il sera bien plus facile de le jouer longtemps puis de le faire évoluer par la suite !

 

Se méfier des personnages « exceptionnels »

Bien souvent, nous avons envie que notre personnage soit exceptionnel. Qu’il soit descendant d’une grande lignée, qu’il n’ait pas la même religion ni la même race que la majorité, qu’il soit plus puissant que tous…pourtant un personnage exceptionnel n’est pas toujours un BON personnage. N’oubliez pas que ce qui fera le jeu, ce n’est pas seulement ce qui vous différenciera des autres, mais ce que vous aurez en commun avec eux…de plus, quel intérêt si vous entrez en GN en ayant déjà fait tous les exploits du monde ? La gloire n’est-elle pas à gagner durant le jeu ?

 

Penser à des éléments qui rendront le personnage marquant

Plutôt que de chercher dans l’exception, réfléchissez à ce qui amènera les autres à se souvenir de votre personnage : une apparence, un nom, un caractère, une façon de se tenir ou de parler, etc. Envisagez certains éléments concrets qui vous feront interagir avec les autres (curiosité, pingrerie, naïveté, paranoïa, obsessions, vulgarité, humour, manque ou excès de confiance en soi, mutisme…), sans tomber dans la caricature, il est important de se donner une personnalité, sinon on se retrouve dans une armée de robots !

 

S’imaginer un passé

Pas besoin de raconter toutes les fois où vous avez mangé de la compote ou croisé un Halfelin, évidemment ! Mais vous n’avez pas atterri sur Blytha par hasard (ou si c’est le cas, il va falloir vous expliquer un peu !). Vous avez peut être une famille, vécu en ville ou à la campagne, voyagé, été riche, été pauvre, été voleur,  fait de la prison, eu une illumination, etc. Le passé peut vous permettre d’enrichir la personnalité de votre personnage (en plus de lui fournir quelques histoires toujours sympathiques à raconter au coin du feu…ou pas). Evitez de dire que votre village natal a été décimé ou que vous êtes amnésique, sinon avoir un passé vous sera inutile car vous l’aurez vous-même détruit ! Durant l’écriture de votre BG, commencez par votre naissance qui déterminera votre âge, votre milieu social et vos principales caractéristiques. Il est important de savoir d’où vous venez afin de placer votre personnage dans Kla’Henera et son univers. Ensuite, libre à vous de construire votre personnage comme vous l’entendez !

 

Réfléchir à son costume

N’oubliez pas que la première chose que les autres connaitront de vous, ce sera votre apparence. Il est toujours difficile de se bricoler un costume avec peu de moyens, mais il faut toujours y réfléchir, le faire évoluer et le faire correspondre à ce que vous voulez incarner. L’immersion n’en sera que plus grande, pour vous et pour les autres !

 

Tout cela pourra changer

La création de votre personnage n’est qu’un point de départ. Votre personnalité, votre apparence, vos valeurs, rien n’est gravé dans le marbre parce que vous l’avez marqué dans votre feuille de personnage. Veillez à ce que l’évolution de votre personnage reste cohérente (on ne peut pas du jour au lendemain devenir un mage surpuissant, ni perdre 30 kilos, ni se défaire d’une timidité maladive). Elle sera toujours un enrichissement, pour tout le monde ! Un personnage statique, on peut s’en lasser…et si vous désirez vraiment vous renouveler, il sera toujours possible de créer un nouveau personnage !

 

     

             Il est primordial pour le réalisme et l’immersion des Micro-GN’s que tous les participants se costument. Sans cela, on perd une grande partie de l’intérêt d’un Micro-GN : L’immersion. Cet article est donc là pour aider ceux qui ne disposent pas de costume, et qui ne pensent pas avoir le moindre habit pour venir en Micro-GN.

 

Règles et conseils

  • Pour les couleurs, préférez des teintes à la fois sobres et réalistes (le noir, le marron, l’écru, le vert, le gris). Evitez absolument les couleurs qui flashent ou qui sont virevoltantes ;
  • Pour les matières, préférez le coton ou le lin et de manière plus générale, préférez les vêtements souples. Evitez absolument le synthétique ou les tissus trop fins ;
  • Préférez les vêtements unis. Les logos, marques et autres dessins apparents sont interdits ;
  • Pour les pantalons, préférez un jogging noir simple, un kilt, une jupe longue ou même un pantalon d’art martial. Les jeans, les shorts et les pantacourts sont interdits ;
  • Pour les chaussures, préférez celles spécialement prévues pour le sport et/ou la randonnée (ou les bottes et les Rangers). Evitez absolument les N*kes verts fluo ou autre. Si vous n’avez que des baskets, cachez les sous du tissu noir (à 3 euro le m² dans n’importe quel magasin de tissu) ;
  • Pour les ceintures, n’hésitez pas à vous procurer une de ses grosses ceintures de cuir à la Conan, c’est mieux que rien et toutes les mères en ont ;
  • Pour les hauts, préférez les tee-shirts noir ou terne uni, les chemises beiges/marrons unies sans poches et les chemises en lin (pas trop cher et utilisable hors GN’s). Les chemises à motifs sont interdites ;
  • Déchirer de vieux vêtements peut être très efficace !
  • A savoir : Ikéa vend très peu cher des tapis en fausse fourrure dans lesquelles on peut tailler ce que l’on veut. Fouiller les friperies et les vides greniers est aussi un très bon plan.

 

Remarque :

– Ce sujet porte plus sur l’habillement masculin car il se trouve que cette chère gente féminine se débrouille plus facilement niveau costume !

– Ne cherchez pas à ressembler à des princes ou aux chevaliers des contes et des mythes. Il est souvent plus simple de préparer un costume d’un personnage plus humble. Par exemple, un costume de prince/chevalier coûtera plus cher (que ce soit financièrement ou en temps de création) que de bonnes vieilles guenilles de paysan.